Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

03/11/2016

Collaboration France-Espagne, quel chemin parcouru pour protéger l'agriculture de proximité ?

Pour valoriser la ceinture agricole entourant la commune, des week-ends portes ouvertes ont été organisés, un marché de producteurs fermiers a été mis en place, tout comme l’aménagement de jardins familiaux destinés à la population citadine et de potagers dans les écoles.

Au consell comarcal du Pallars Sobira, on a beaucoup misé sur la sensibilisation à grand renfort de rencontres entre scolaires et producteurs, de visites de fermes, d’ ateliers du goût.

«Et sur les 8 territoires, 5 ont décidé de travailler sur la restauration collective comme débouché aux produits locaux» constate le représentant de la chambre d’agriculture de l’Ariège.

C’est le cas dans le département et son projet de plateforme d’approvisionnement de la restauration collective en produits locaux.

D’autres partenaires ont plutôt mis l’accent sur l’étude et le diagnostic des possibilités offertes par le marché local.

Autre exemple : pour freiner l’artificialisation des terres agricoles, le parc agraire du Baix Llobregat a mis en place une «charte de l’agriculture périurbaine»

Un travail qui résonne dans un département comme l’Ariège, en train d’élaborer son SCOT (schéma de cohérence territoriale), un document qui justement doit permettre de lutter contre la disparition des terres agricoles.

Il reste encore du chemin à faire. Mais pour l’ensemble des partenaires présents à la table, les échanges entre pays et territoires ont porté leurs fruits.

Selon le président de la chambre d’agriculture de l’Ariège, «il faut insister sur cette volonté de l’Union européenne de faire travailler les gens entre eux»

 

10/09/2016

Collaboration France-Espagne : quel chemin parcouru pour protéger l'agriculture de proximité ?

Les problèmes rencontrés par l’agriculture dépassent les frontières administratives et géographiques...

C’est ce qu’ont compris les 8 partenaires (de part et d’autres des Pyrénées) dans le cadre du projet européen Agriproxi, qui vient d’organiser une journée de restitution du chemin parcouru en trois ans.

Depuis 2009, travaillent ensemble 4 chambres d’agriculture côté français (celles de l’Ariège -qui coordonne le projet-, des Pyrénées Orientales, de la Haute-Garonne, des Hautes-Pyrénées), et côté espagnol le Parc agraire du Baix Llobregat (agglomération barcelonaise), la municipalité de Lleida, la communauté de communes du Pallars Sobira.

Pour parler agriculture, on passe donc d’une langue à l’autre mais pour parler des mêmes choses: ces territoires font face aux mêmes problématiques et ont décidé de travailler dans le même sens, comme l’explique François Toulis (président de la chambre d’agriculture de l’Ariège):

«Les objectifs sont de protéger les espaces agricoles de l’extension urbaine, renforcer les échanges entre populations urbaines et rurales, favoriser au maximum les circuits-courts ou encore dégager des débouchés permettant à l’agriculture de montagne de se développer»

Concrètement? Du côté de Lleida, Josep Barbera (ayutament de Lleida) explique: «nous avons une population de 140 000 habitants, et sur 22 000 hectares de territoires communaux, 19 000 sont dédiés à des terres agricoles. Mais les petits producteurs avaient de plus en plus de mal à survivre»

 

04/09/2016

vidéo paysages des Pyrénées Orientales

Petite série de vidéo de coins des Pyrénées Orientales filmés en mode "timelapse"

 

 

 Intéressant travail de prises de photos réalisé autour des nombreuses zones de petite et moyenne montagne autour de Perpignan

 

04/07/2016

Cyclosportive : l'Ariégeoise, le plein de bonheur

Samedi, alors que les participants du 103ème Tour de France s’élançaient de Liège en Belgique, les premiers cyclotouristes de l’Ariégeoise arrivaient sur le plateau de Beille, après 160 kilomètres d’un périple qui les a conduit du Pays d’Olmes à la Haute-Ariège en passant par le Plantaurel.

Jean-Claude Eychenne, directeur de l’épreuve se souvient : lors de la première édition en 1995 ils n’étaient que 95 inscrits, en 2016 ils ont dépassé les 4000 participants.

22 années d’un succès renouvelé grâce à l’enthousiasme de plus de 600 bénévoles garantissant un accueil de qualité et une rigoureuse organisation.

cyclo.JPG²



Les participants ne s’y sont pas trompés, malgré la concurrence qui sévit dans le petit monde du cyclotourisme, ils viennent des quatre coins de la France, d’Espagne, de Grande Bretagne, de Belgique et même de plus loin puisque cette année encore plusieurs participants originaires des Etats-Unis, du Canada ou d’Argentine n’ont pas hésité à se lancer sur les routes ariégeoises tracées dans des paysages authentiques.

Samedi matin sur la ligne de départ, la  marraine de cette édition, s’est souvenue de ses débuts sur la boucle de Foix: «l’Ariège est mon département de cœur».

C’est sous les acclamations de Dany et d’une centaine de supporters que les concurrents se sont élancés par vagues successives sur les routes du département au départ de Tarascon sur Ariège.

On ne peut pas dire cette année qu’ils aient souffert de la canicule car du Col de la Lauze à celui de Montségur ils ont traversé crachin et brouillard avant de retrouver un soleil estival à Marmare et la montée de Beille.

Sur l’épreuve reine, le GSC Blagnac a longtemps marqué le tempo de la course, jusqu’aux premiers kilomètres conduisant au terrible plateau de Beille, avant de se faire devancer dans les lacets par un montalbanais  qui remporte l’Ariégeoise, soit 160 km en 5h21'58''

Pour une première participation, ce jeune sportif de 28 ans ne pouvait pas mieux espérer.







 

04/05/2016

Ariège : 9ème journée nationale de l'attelage de loisir

Malgré la pluie, meneurs et cavaliers s'étaient donnés rendez-vous le 14 et 15 avril pour deux jours de randonnées dans le Couserans, en Ariège.

27 attelages et 25 cavaliers prenaient le départ de la boucle de 18 kilomètres le dimanche (avec un petit retard il est vrai, la soirée du samedi animée par le groupe folklorique Tradadou s'étant terminée tardivement, à la grande joie de tous).

ariège.JPGAprès Saint-Lizier, Montjoie, le château de Belloc (ouvert exceptionnellement pour permettre à la caravane de passer), les équipages et les cavaliers rejoignaient le camping d'Audinac-les-Bains, où François Guamis, enfant du pays, acceuillait les personnalités, élus, sponsors et participants à l'apéritif offert par le PNR des Pyrénées Ariégeoises.

Un repas fut servi à plus de cent personnes.

L'association des attelages d'Ariège qui organisait avec le soutien du CDTE, de la Chambre de l'Agriculture et du PNR a préféré annuler les manifestations ouvertes aux public prévues pour l'après-midi par mesure de sécurité, le temps étant vraiment trop mauvais.

A noter que ce week-end le comité régional de tourisme équestre  faisait passer l'examen de galop 3 à des candidats venus exprès des Hautes Alpes.

Il n'empêche que nous remercions et levons nos chapeaux aux meneurs et cavaliers qui viennent nous retrouver chaque année lors de cette journée spéciale attelage, fidèles, passionnés, tous avec leur mules, ânes, merens, castillonnais, portugais, comtois, bretons, chetlands, étaient présents malgré le mauvais temps...Une belle preuve d'amitié.

En fin d'après-midi tous rejoignaient  leur département en Midi-Pyrénées et au-delà, Languedoc-Roussillon etc.

 

03/03/2016

la noix de Pecan, spécialité du Roussillon ?

La noix de Pécan cultivée en Roussillon est généralement peu connue du grand public

Les premiers noyers de Pécan ont été plantés à Canet en Roussillon en 1985, d'autres dans les années 2000 à Elne. Leurs fruits, davantage consommés par les amateurs que dans les pâtisseries, constituent une filière émergente en Roussillon où leur acclimatation fait ses preuves : la Tramontane y est en plus un ingrédient décisif car il permet une cueillette plus facile !

Cependant cette production est assez méconnue du public, la consommation de la noix de Pécan étant largement importée des USA, 1er pays producteur au monde. C'est en effet sur les berges du Mississippi qu'ont été découvertes les vertus des "pacanes" par les indiens, puis pour agrémenter glaces, pâtisseries et chocolats.

Comme le kiwi arrivé à la fin du XXeme siècle en Roussillon, la noix de pécan, qui apprécie le climat méditerranéen,  peut semble t-il être une culture d'avenir dans les Pyrénées Orientales

 

 

26/01/2016

Connec'Sud : l'Internet professionnel en région

Retour sur l'un des salons phare de Montpellier et la région LR dans le domaine de l'Internet : Connec'Sud

En 2014 avait lieu la 5e édition de ce salon dédié aux entreprises numériques de la région : que ce soit dans le domaine de l'innovation technologique, du marketing, du droit et surtout du tourisme, si important en Languedoc-Roussillon. Avec mise en avant des start-up locales.

Dès 2013 Connec'Sud avait rassemblé presque 80 exposants et vu des milliers de participants à ce salon, la plupart professionnels de l'Internet, en recherches d'idées, de coopérations ou tout simplement d'informations sur un domaine grâce aux nombreux experts programmés dans les ateliers et conférences du salon .

Ainsi chaque année de nombreuses conférences sont données sur des thèmes susceptibles d'aider les entreprises de la région : les places de marché, le droit de l'internet , l'e-tourisme, les réseaux sociaux, le web marketing...

En 2014 l'innovation du salon a été le village des clusters (regroupant des entreprises de la même activité), proche du village des start-up ( regroupant les jeunes pouces du réseau Synersud) ainsi que l'ouverture d'un espace de discussion public, l'agora, où s'enchaînaient débats et partage d'expériences professionnelles sur des questions économiques et juridiques liées au numérique en région Languedoc-Roussillon : du crowdfunding aux applications de la 3D, du recours à un avocat Internet dans les litiges en passant par la prospective numérique , de l'explosion des pratiques coopératives en ligne dans le secteur du voyage et de l'hébergement au coût de réalisation de films touristiques par drones... Une véritable agora !

Les thématiques générales du salon de Connec'Sud furent les domaines de la finance et de l'international, où les professionnels peinent quelque peu à s'exporter, face aux autres grandes régions du Sud de la France et leurs pôles (Marseille, Toulouse) et dans le contexte Européen (concurrence de Barcelone).

Prochain salon de l'Internet en région : en Juin de cette année certainement.

 

20/12/2015

Les Orgues d'Ille sur Têt vues par drône

magnifique vue aérienne effectuée depuis un drone des des Orgues d'Ille sur tet , un des patrimoines paysagers les plus connus des Pyrénées Orientales  :