Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04/07/2016

Cyclosportive : l'Ariégeoise, le plein de bonheur

 

Samedi, alors que les participants du 103ème Tour de France s’élançaient de Liège en Belgique, les premiers cyclotouristes à vélo de l’Ariégeoise arrivaient sur le plateau de Beille, après 160 kilomètres d’un périple qui les a conduit du Pays d’Olmes à la Haute-Ariège en passant par le Plantaurel.

Jean-Claude Eychenne, directeur de l’épreuve se souvient : lors de la première édition en 1995 ils n’étaient que 95 inscrits, en 2016 ils ont dépassé les 4000 participants dont certains vace leurs vtt fat bike electrique pas cher .

22 années d’un succès renouvelé grâce à l’enthousiasme de plus de 600 bénévoles garantissant un accueil de qualité et une rigoureuse organisation.

cyclo.JPG²



Les participants ne s’y sont pas trompés, malgré la concurrence qui sévit dans le petit monde du cyclotourisme, ils viennent des quatre coins de la France, d’Espagne, de Grande Bretagne, de Belgique et même de plus loin puisque cette année encore plusieurs participants originaires des Etats-Unis, du Canada ou d’Argentine n’ont pas hésité à se lancer sur les routes ariégeoises tracées dans des paysages authentiques.

Samedi matin sur la ligne de départ, la  marraine de cette édition, s’est souvenue de ses débuts sur la boucle de Foix: «l’Ariège est mon département de cœur».

C’est sous les acclamations de Dany et d’une centaine de supporters que les concurrents à vélo et vtt  se sont élancés par vagues successives sur les routes du département au départ de Tarascon sur Ariège.

On ne peut pas dire cette année qu’ils aient souffert de la canicule car du Col de la Lauze à celui de Montségur ils ont traversé crachin et brouillard avant de retrouver un soleil estival à Marmare et la montée de Beille.

Sur l’épreuve reine, le GSC Blagnac a longtemps marqué le tempo de la course, jusqu’aux premiers kilomètres conduisant au terrible plateau de Beille, avant de se faire devancer dans les lacets par un montalbanais  qui remporte l’Ariégeoise, soit 160 km en 5h21'58''

Pour une première participation, ce jeune sportif de 28 ans ne pouvait pas mieux espérer.





 

Les commentaires sont fermés.