Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

03/11/2016

Collaboration France-Espagne, quel chemin parcouru pour protéger l'agriculture de proximité ?

Pour valoriser la ceinture agricole entourant la commune, des week-ends portes ouvertes ont été organisés, un marché de producteurs fermiers a été mis en place, tout comme l’aménagement de jardins familiaux destinés à la population citadine et de potagers dans les écoles.

Au consell comarcal du Pallars Sobira, on a beaucoup misé sur la sensibilisation à grand renfort de rencontres entre scolaires et producteurs, de visites de fermes, d’ ateliers du goût.

«Et sur les 8 territoires, 5 ont décidé de travailler sur la restauration collective comme débouché aux produits locaux» constate le représentant de la chambre d’agriculture de l’Ariège.

C’est le cas dans le département et son projet de plateforme d’approvisionnement de la restauration collective en produits locaux.

D’autres partenaires ont plutôt mis l’accent sur l’étude et le diagnostic des possibilités offertes par le marché local.

Autre exemple : pour freiner l’artificialisation des terres agricoles, le parc agraire du Baix Llobregat a mis en place une «charte de l’agriculture périurbaine»

Un travail qui résonne dans un département comme l’Ariège, en train d’élaborer son SCOT (schéma de cohérence territoriale), un document qui justement doit permettre de lutter contre la disparition des terres agricoles.

Il reste encore du chemin à faire. Mais pour l’ensemble des partenaires présents à la table, les échanges entre pays et territoires ont porté leurs fruits.

Selon le président de la chambre d’agriculture de l’Ariège, «il faut insister sur cette volonté de l’Union européenne de faire travailler les gens entre eux»