Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20/12/2016

Dans les coulisses de la nouvelle muséographie de la Grotte du Mas d'Azil

 Après une longue période de travaux interrompus par des découvertes archéologique majeures, «la belle endormie» va nous livrer une nouvelle muséographie pensée par le directeur du développement économique et touristique au Conseil général de l'Ariège.

Le site est unique au monde et son problème majeur était celui de la sur-fréquentation
Aussi le parti a été pris de créer un sas d’accueil permettant aux visiteurs (surtout des familles) de pouvoir passer 20 minutes de temps sans avoir l’impression d’attendre et en prenant du plaisir à découvrir virtuellement le site à travers une muséographie très didactique.

«C’est un centre d’interprétation dans lequel on voit toutes les thématiques : l’histoire du site dans sa globalité, de la grotte elle-même et de ceux qui l’ont fréquentée, un film présente également les différents fouilleurs et leur différentes théories»

Le clou de la visite : la maquette inversée de la grotte
Ici tout ce qui est creux est plein dans la réalité: avec un bouton on peut s’amuser à voir le travail de l’eau qui a creusé les cavités, les animaux ou les hommes qui ont y ont vécu.

Parmi les incontournables, l’Ursus spelaeus, un herbivore de plus de 3 m de haut qui est arrivé à faire l’unanimité autour de lui (fait rare en Ariège) avec une présentation innovante: c’est un ours coupé en deux, une moitié squelette, ce qu’a trouvé l’archéologue ici et l’autre moitié en chair pour savoir à quoi il ressemblait.

«A la vue d’un squelette les enfants nous demandent souvent à quoi ça ressemble, c’est une explication pédagogique mais c’est aussi une démarche de médiation de l’archéologie» poursuit Pascal A. qui procède aujourd’hui aux dernières mises au point avant l’ouverture officielle.

 

Les commentaires sont fermés.